Une fois de temps en temps, je tombe sur un article qui me fait dire : « Coudonc, c’est quoi tous ces trucs qu’ils ajoutent à mes produits cosmétiques? » C’était le cas la semaine passée quand un article du Devoir nous apprenait qu’un produit qu’on trouve dans plusieurs crèmes solaires tue les coraux se trouvant près des grandes plages touristiques.

Je me suis alors rappelé la liste des 12 ingrédients à éviter dans les produits de beauté, créée par la Fondation David Suzuki. Cette liste m’avait fait réfléchir à l’époque sur les produits qu’on applique régulièrement sur notre peau et qui ne sont pas bons pour nous. Le produit qui m’a le plus marquée? Le parfum (ou fragrance). Ce qui est troublant à propos des parfums, c’est qu’ils sont protégés par des secrets industriels. Ça veut dire qu’on peut mettre absolument n’importe quoi là-dedans, sans être obligé de le divulguer. Et on ne parle pas de petits ingrédients sympathiques comme de l’eau de rose, mais plutôt d’éléments parfois cancérigènes ou neurotoxiques. Si vous voulez en savoir plus, la Fondation David Suzuki a aussi écrit un article intéressant à ce sujet.

Évier de salle de bain, savon

Les solutions

À ce point-ci, vous vous dites sûrement, tout comme moi, que ce serait vraiment compliqué de retenir tous les noms de substances toxiques ainsi que leurs dérivés et de vérifier la liste complète des ingrédients avant d’acheter un produit cosmétique. Et on doit se l’avouer, on a rarement le temps ni l’envie de passer 30 minutes à la pharmacie pour choisir un shampooing.

La solution la plus efficace que j’ai trouvée vient de l’organisme EWG (Environmental Working Group). Ils ont créé Skin Deep, une base de données comprenant 64 000 produits cosmétiques (!!!). Il suffit d’écrire le nom anglais d’un produit dans la recherche ou de scanner le code-barre avec votre téléphone pour obtenir une note de 1 à 10, ainsi qu’une description de tous les ingrédients et de leur toxicité. Intéressant n’est-ce pas?

Il est cependant à noter que seulement quelques produits québécois se trouvent dans ce registre. Si vous voulez tester un produit qui ne se trouve pas dans la liste, c’est un peu plus long : vous devez chercher un par un les ingrédients dans la base de données pour connaître leur toxicité.

Comme dernière solution, vous avez aussi la possibilité de faire vous-même certains produits. Parmi ceux faciles à faire, il y a la recette de déodorant de Thierry et les masques capillaires. Je compte aussi vous expliquer bientôt comment faire votre baume à lèvres, vous allez voir, ce n’est pas sorcier.

[divider style=”dotted” border=”large”]

En finissant, j’aimerais savoir si vous faites vous-même un de vos produits cosmétiques à la maison. Et si oui, lequel?

Question bonus : où avez-vous trouvé votre recette?