Est-il vrai que les entreprises et les institutions (Universités, entreprises en démarrage, firmes de service-conseil, etc.) ont accès à davantage de ressources dans les grands centres urbains qu’en région? Selon certains, lorsque l’on tente d’entreprendre une démarche en développement durable en région, les défis sont importants. Or, la disponibilité et la facilité d’accès aux ressources constituent une source de motivation non négligeable pour encourager le milieu des affaires à prendre une tangente verte et peu sont ceux qui diraient que les régions du Québec n’ont pas besoin de projets structurants modelés sur les principes du développement durable.

Région de la Gaspésie - Vue de Percé

Parler des régions en plein cœur de Montréal

Le prochain événement de Cataléthique, le 14 avril 2016, va présenter quelques initiatives qui ciblent les régions et qui aiguillent les leaders et entrepreneurs régionaux qui souhaitent mettre en oeuvre le développement durable dans leurs pratiques d’affaires. À la Maison du développement durable (MDD), en plein centre-ville de Montréal, les participants pourront entendre les avis d’Hélène Deslauriers du Réseau des SADC et CAE ainsi que de Lorraine Simard, cofondatrice de Comité 21 Québec. Au Québec, les institutions et les entreprises qui œuvrent en région peuvent entre autres compter sur l’aide d’organisations comme :

Entreprise en développement durable

En constatant autant d’organisations à la disposition du milieu des affaires, vous vous demandez sans doute pourquoi on entend peu parler de développement durable en région. La réponse brève à cette question est que le manque de financement et les coupes budgétaires affectent plusieurs des organisations énumérées ci-dessus. Cela freine inévitablement la croissance d’une économie verte et durable. Par chance, de plus en plus de producteurs locaux se démarquent par leur volonté de faire rayonner leurs activités sur leur territoire et souhaitent obtenir des retombées positives dans leurs communautés. Il existe aussi plusieurs programmes gouvernementaux pour aider les entreprises régionales à aller chercher de l’expertise et du financement. Par ailleurs, des institutions financières telles que Fondaction ou la Banque de développement du Canada sont impliquées avec ces entrepreneurs depuis longtemps. De même, malgré les enjeux propres aux régions, il y aurait certainement beaucoup à apprendre des initiatives régionales pour ce qui est de la mise en œuvre du développement durable au plan national. Pour Pierre-Olivier Colas, Conseiller en innovation et développement stratégique et organisateur de ce cocktail-conférence :

Les solutions qui y apparaissent sont souvent très concrètes, bien ancrées dans la réalité économique et donc, souvent plus soutenables dans le temps que plusieurs projets issus des milieux urbains ou d’instances gouvernementales provinciales ou canadiennes centralisées.

Place aux initiatives innovantes

Par ailleurs, l’ensemble des efforts mis de l’avant par des organisations régionales s’adressant à la génération Y, tel que l’organisme Place aux jeunes en région, constitue une excellente avancée. Ils permettent aux régions d’attirer sur leur territoire une main-d’oeuvre qualifiée et désireuse de contribuer au développement du milieu.

Pour Mathieu Régnier, président de Cataléthique, ce qui rend ce type d’initiative intéressante, c’est que les régions font aussi face à des défis qui ne concernent pas uniquement la mise en œuvre du développement durable :

Les régions font face à de sérieux enjeux de développement économique comme le vieillissement de la population ou l’exode des cerveaux.

Mais rappelons-nous que pour encourager un virage vers une économie verte, il est primordial que l’on encourage les projets bénéfiques pour la communauté et à faible impact sur l’environnement.

Une initiative régionale qui se démarque

Parmi les projets remarquables, il vaut la peine de souligner Visages régionaux, fondé il y a 5 ans par Marie-Eve Arbour et Simon Côté, se dévouant à mettre en lumière sur son répertoire web le Québec rural alternatif. Visages régionaux a récemment entrepris une campagne de sociofinancement sur la plateforme Ulule et a trouvé le soutien du public en dépassant son premier objectif de financement après seulement une semaine du lancement, lui donnant ainsi l’opportunité de tenter d’atteindre un nouvel objectif. Le public répond à l’appel, pour se donner accès à une bible contenant des centaines de projets ruraux et dynamiques. Les initiatives documentées par Visages régionaux doivent :

  • Être entreprises selon une démarche COLLECTIVE
  • Miser sur L’AUTONOMISATION de la communauté
  • Rendre la communauté plus DYNAMIQUE et SOLIDAIRE
  • Se réaliser selon des PRATIQUES ÉCORESPONSABLES.

Visages régionaux

Ce sont ces valeurs qui ont guidé la conception de leur véritable bible comptant plus d’une centaine de projets ruraux et dynamiques au Québec. Parmi les thématiques exploitées, nous retrouvons:

  • L'habitation écoresponsable
  • L'économie sociale et solidaire
  • L'agroalimentaire
  • La politique locale
  • L'environnement
  • Le récréotourisme solidaire
  • L'éducation populaire
  • La foresterie
  • Les arts et la culture

Voilà un magnifique exemple pour démontrer que le vent semble enfin souffler en faveur des communautés en région, qui affichent de plus en plus leur engouement et leur propension à intégrer le développement durable dans leur quotidien, que ce soit au niveau personnel ou professionnel.

Conjuguons réflexion à action! Joignez-vous à la discussion pour favoriser la création de solutions qui favoriseront un virage vert à l’échelle provinciale!