Tout part de l’intention initiale. Ça prend une vision. La vision que c’est possible. L’intention de faire sa part, de livrer un message pour sensibiliser et éduquer la population.

La communication responsable vise à « vendre » de nouveaux comportements et non créer de nouveaux besoins.

C’est de mettre le bien-être d’une population avant les bénéfices d’une entreprise privée. C’est d’être transparent, authentique et sincère dans ses intentions.

Stefany Chevalier inspiration marketing responsable

J’ai envie de vous raconter une histoire. Celle de la mission de Quintus.

Depuis le tout début, et encore aujourd’hui, Quintus a la mission de sensibiliser et d’éduquer les gens en leur offrant des solutions concrètes et positives.

Comment réussir quand on sait que de changer un comportement, c’est ce qu’il y a de plus compliqué? Pas compliqué parce qu’impossible. Compliqué, car c’est long et que ça demande de la patience. Et ça devient encore plus difficile dans une société où tout va vite et s’accélère. Dans un monde où le changement devrait être pour hier.

Nous avons décidé de le faire avec un outil puissant : le marketing.

Bien que les gens ont de moins en moins confiance dans le marketing, qui à la base a été créé pour aider à poursuivre la mission du capitalisme, nous avons décidé de prouver que tout le monde peut appliquer le développement durable au sein de sa profession.

Pour donner l’exemple!

Pour créer le changement, il faut premièrement y croire. Il ne suffit pas de dire que nous sommes « responsables ». Il faut l’être réellement et agir pour le démontrer.

On ne peut pas demander aux gens de changer si on n’est pas prêt à se changer soi-même. Car oui, le vrai changement part de soi avant tout. On ne peut pas attendre après ce changement. Il faut le créer en étant dans l’action et démontrer notre leadership en innovant tous ensemble.

Si on cherche la reconnaissance avant tout, on ne crée rien de durable.

Une nouvelle ère de collaboration

On parle de plus en plus d’un « retour aux sources ». D’un retour à la terre. Mais on parle également d’un retour aux communautés et aux concepts de coopération et de collaboration, sans oublier la reconnaissance entre acteurs du même milieu.

En travaillant tous ensemble vers un but commun, en se reconnaissant tous mutuellement dans nos actions, cela mène au changement.

Car on sait qu’un simple geste, qu’une petite action peut faire toute la différence!