Ce n’est pas parce qu’on est en plein milieu de l’hiver qu’on ne peut pas cueillir ses plantes pour se concocter des bonnes tisanes fraîches. En fait, les feuilles (aiguilles) de plusieurs conifères sont à la fois très bonnes en infusions, elles ont aussi des propriétés intéressantes. Et en hiver, c’est le temps de découvrir les autres parties des arbres qui peuvent être utilisées en tisane : les branches, l’écorce, les cônes (habituellement appelées cocottes), etc. Souvenez-vous, n’est-ce pas avec une infusion de thuya (cèdre) préparée par les amérindiens que Jacques Cartier et une partie de son équipage a été sauvé du scorbut?
tisane préparée au bord d'un feu en hiver

Épinette (blanche et noire)

Branche d'épinette à boire en tisane Les jeunes branches de l’année (celles qui sont d’un vert plus clair) des épinettes donnent une bonne tisane résineuse. Les Algonquiens utilisaient une telle décoction comme médecine générale : peu importe le mal, ça fait toujours du bien :) . On s’en sert aussi contre la fièvre et les maux de tête. Les branches et les cônes peuvent être bouillis pour traiter le rhume et la toux. La gomme d’épinette peut aussi être bouillie pour traiter le rhume et la toux.

Sapin

Gomme de sapin à infuser La gomme de sapin infusée est utilisée contre la toux et le rhume. D’ailleurs, avez-vous déjà remarqué la présence de Baume du Canada dans les sirops contre la toux plus naturels? Et bien ce baume est un dérivé de la gomme de sapin. Et si le goût vous en dit, rien ne vous empêche de vous faire une tisane de branches de sapin. Lors de mes études en foresterie, nous aimions dire que ses aiguilles ont un goût de pamplemousse. Êtes-vous d’accord?

Mélèze

Branches de mélèze en hiver à boire en tisane Le mélèze est ce fameux conifère qui perd ses aiguilles à l’automne. Donc pas possible de les utiliser en tisane pour le moment. Vous pouvez tout de même utiliser les branches (contre la fatigue, les douleurs d’estomac et le rhume) ou l’écorce interne (contre les douleurs, les maux d’estomac, la toux, le rhume et la fièvre). Attention lorsque vous récoltez l’écorce interne! On ne veut pas blesser gravement l’arbre. Pour ce faire, il est préférable de la recueillir sur les branches et non sur le tronc.

Saule

Saule à la fin de l'hiver cueillir pour faire tisane Il existe VRAIMENT beaucoup de sortes de saules. Heureusement, pas trop besoin de se casser la tête pour les différencier les uns des autres, parce qu’ils partagent à peu près tous certaines propriétés. C’est du saule qu’on a d’abord tiré l’acide salicylique qui est utilisé dans plusieurs produits pharmaceutiques et qui a été modifié pour créer l’aspirine. Je vous laisse donc deviner les propriétés d’une tisane de saule… On peut préparer une tisane de saule à partir de son écorce et de son écorce interne (encore une fois, récoltez-la sur les branches et non sur le tronc!). On s’en sert pour soulager les douleurs (plus particulièrement les douleurs lombaires), la fièvre et les maux de tête.

Sortez vos raquettes!

Est-ce que ça vous a donné le goût d’aller faire un tour en forêt pour vous cueillir quelques tisanes? Si vous voulez découvrir plus de végétaux à infuser, vous pouvez lire mes deux articles précédents sur le sujet :